mercredi 4 février 2009

Reportage BD - L'hommage à Jacky (1)

Bon.

J'ai décidé de faire un reportage en BD, en guise d'hommage à ce grand homme, Jacky.

Parce que Jacky, c'est un peu notre guide à tous.
Notre Dieu.
Notre Messie.
Notre Kebab.


Mais bon, pour ce reportage j'ai besoin de VOUS.
Parce que bon, il me faut du contenu.

Du coup, je vous invite à rédiger dans un commentaire en quoi
Jacky a changé votre vie pour toujours, et je m'engage à le raconter
dans le reportage.


Parce que le monde DOIT SAVOIR.





Pour les païens qui ne savent pas qui est Jacky,
voilà un de ses chefs d'œuvre :


7 suicide(s) collectif(s):

Le Gnom a dit…

Je me rappelle de ma première rencontre avec Jacky, grâce à toi.
J'ai ris.
Cette bonne bouille, cette moustache, et sa guitare qui nous appelle : "Venez danser et hanter avec moi!".
Je n'avais que l'image fixe sous les yeux, c'est dire. Pas même lancé la vidéo.

Et là, quand je lis que tu vas faire un reportage sur Jacky, j'ai de suite su de qui il s'agissait. Non pas que je connaisse d'autres Jacky, mais celui-ci ne s'oublie pas. Il aurait pu s'appeler autrement, je l'aurais tout de même reconnu.
Cet homme est unique.
Et avant même de le revoir, j'ai ris à nouveau.

Jacky, c'est un distributeur en peignoir de bonne humeur.

Jacky, merci, et puisses-tu chanter encore longtemps!

Jonathan C, en passant par là a dit…

Je comprend rien à c'qui raconte, mais en voyant ce sourire tout plein de joie se dessiner sur son p'tit visage bonheur (et avec un bonus +6 en Charisme), j'suppose que c'est drôle.

Donc voila, en fait Jacky c'est un peu un maitre spirituel, tu vois.

Pantoled a dit…

Jacky, c'est un peu celui qui a révolutionner ma façon de conceptualiser la bonne humeur et le bonheur. Le bonheur, il se trouve chez un peignoir ou une guitare. pas besoin d'aller plus loin. Merci Jacky, sans toi, ma vie ne serait qu'une vaste bouffonnerie sans moustaches ni sourires.
Mais désormais, je SAIS qu'il existe au monde au moins UNE personne capable de redonner le sourire en streaming. C'est pour ça que Jacky c'est notre maître spirituel à tous.

Cypri3n a dit…

Jacky, en pyjama sur son canapé vert avec une guitare à la main nous chante des chansons de Georges Brassens. Non non, ce n'est pas une blague, c'est vrai ! Ce petit vieux à moustache se dissimulant derrière ses petites lunettes n'a pas peur de la honte, loin de là, car il diffuse ses vidéos musicales sur YouTube, une preuve de courage. Si vous n'avez rien d'autre à faire, allez voir Jacky !

Romaq a dit…

haaaaaaan, BroJacky c'est l'meilleur quand même :D

et puis le célébrissime "pâs plus d'ûne minuuuuute, hein!" =D

longue vie, Jacky! (ça oui, pour ton reportage, tu peux retenir que les neveux de BroJacky ont changé ma vie! :D)

ho et puis le poooont! :D "quand soudain la loire fit le mal." !! :D


allez les gens, allez tous voir Jackyyyyy! :D

Le Caca Masqué a dit…

J'ai longtemps aimé le rockabilly et le psychedelique mielleux. J'ai longtemps été innoncent et jeune, tel une petite fleur s'epanouissant au doux son de la musique ancestrale. J'était calme et fou, oui.. innocent...
Et j'ai découvert Jacky.
Ce jour la tout c'est bousculé, toute ma vie remise en question par ces douces paroles.
Mon indispensable, c'est qui ?
Pourquoi ? Comment ?
Tant de question et si peut de reponse.
Un artiste mysterieux, oui malgrès toute les demandes cette année encore, il n'ira pas au NRJ music award. Peu d'interview ou d'article de presse.
Non il a su rester simple.
L'underground aujourd'hui.
C'est ça. Jacky. Representant d'une generation.
Et representant pour l'eternité de ce qui a jamais marquera mon esprit comme la revelation de la laideur du monde.
Car oui ses paroles chocs, poignantes, ses protests song.
Tout remis en cause.
Tout...

Surt-sama a dit…

J'ai vécu toute ma vie dans l'anonymat, à érrer sans but. Ayant tout juste la force de me nourrir.

Et puis un jour, la lumiére est apparue, les couleurs devinrent plus éclatentes et, alors que je n'y croyait même pas, la grandeur divine m'a touché.

Jacky est apparu.




Plus rien ne serra comme avant.


P.S. : J'en ai pas un peu trop fait, au moins?